La musique fait battre les cœurs

Texte : Elsbeth Cachelin ● Photos : MAD


 

Le « Camp de Musique » et « alive-teens », deux événements musicaux de l’Armée du Salut, enthousiasment les jeunes pour la musique, leur permettent de vivre la communauté et favorisent leur développement personnel.

La joie procurée par « alive-teens » est perceptible et visible. Alive (vivant) décrit bien le groupe de près de cinquante jeunes, âgés de 12 à 17 ans. Ce qui unit les adolescents, c’est la passion de la musique. Chaque été, ils se retrouvent pour un camp de deux semaines. 

Se produire sur scène et partager sa foi
La première semaine, les jeunes répètent chants, parties solo et danses. La deuxième semaine, les concerts en plein air démarrent : les « alive-teens », accompagnés de cinq musiciens, partent en tournée dans six villes suisses. Ces concerts publics rendent le camp particulièrement attrayant. Les jeunes présentent avec enthousiasme les chants répétés à leurs familles, leurs amis, ainsi qu’à la population. Ainsi, les jeunes partagent leur foi de manière décontractée et captivante. L’équipe de responsables, composée de musiciens chevronnés qui ont l’expérience de la scène, n’y est pas pour rien. Ils savent comment motiver les jeunes et ils connaissent aussi la force de la foi exprimée dans les chants. Markus Frei, co-initiateur et co-organisateur, explique cela ainsi : « La musique constitue le point d’ancrage principal, mais nous espérons toujours, si l’on peut dire ça ainsi, prendre Dieu en flagrant délit. Notre souhait est que les jeunes puissent vivre concrètement la présence de Dieu. »

« Born to praise » 
Le projet musical « alive » a célébré ses 20 ans d’existence en 2017. Ce qui avait débuté dans les années 90 par une mini comédie musicale s’est aujourd’hui transformé en un camp impressionnant, avec groupe de musique live et tournée nationale. Le CD « Born to praise » est sorti à l’occasion de cet anniversaire. Le CD constitue un feu d’artifice avec des mélodies entraînantes et des témoignages passionnés de l’action de Dieu.

Le Camp de Musique
En Suisse romande, le pendant d’« alive » est le « Camp de Musique ». Durant une semaine, des enfants et des adolescents, de 8 à 17 ans, y découvrent et développent leurs talents artistiques : chanter, danser, jouer d’un instrument et pratiquer d’autres formes d’expression artistique liées à la musique. Lors du « Camp de Musique », les jeunes nouent des amitiés et vivent la communauté. Ils apprennent à mieux se connaître eux-mêmes et à mieux connaître la Bible et la foi en Jésus.
 
Atmosphère chargée d’émotions
En 2017, la présentation de la comédie musicale « David », que l’équipe de responsables a elle-même composée, a représenté le point d’orgue de la semaine. Sylvain Riard, Secrétaire de jeunesse de l’Armée du Salut et ancien responsable du « Camp de Musique », s’enthousiasme : « Dans la salle archicomble de Sainte-Croix, plus de 400 personnes se sont extasiées de voir et d’entendre ce que les jeunes ont vécu, appris et reçu durant le camp. Toutes les émotions ressenties durant la semaine (joie, concentration, agitation, trac) ont parcouru la salle. »

Pas étonnant que le camp, encadré par une équipe de 30 personnes, affiche déjà complet deux heures après le lancement des inscriptions. 

Contribution à la société
D’une part, le « Camp de Musique » et « alive-teens » sont des offres de vacances prisées de l’Armée du Salut. D’autre part, les deux camps apportent une contribution à la société en matière de prévention. Le bien-être des participants est la priorité majeure. L’Œuvre de jeunesse de l’Armée du Salut bannit les substances addictives de ses camps et manifestations. L’alcool, la nicotine et les autres drogues sont interdits. Estime réciproque, respect et prise en considération de l’autre, fondent la base de la communauté des campeurs.

 

Plus d'informations

alive-teens
Le Camp de Musique

 

Concerts « alive » en 2018 (attention : dates/lieux provisoires) :

23.07.2018 : à 18 h 30 à Bienne, Place Robert Walser ;
24.07.2018 : à 18 h 30 à Bâle, Barfüsserplatz ;
25.07.2018 : à 18 h 30 à Aarau, Bahnhofplatz ;
26.07.2018 : à 17 h 30 à Thoune, Aarefeldplatz ;
27.07.2018 : lieu et heure encore inconnus ;
28.07.2018 : à 15 h 30 à Berne, Unterer Waisenhausplat