« Vous en faites partie ! » – Enquête sur l’inclusion et la participation

La culture d’entreprise est décisive lorsqu’il s’agit de faire réussir l’inclusion, donc la participation.

Les résultats d’une étude mandatée par l’Armée du Salut le montrent : la culture d’entreprise est décisive lorsqu’il s’agit de faire réussir l’inclusion, donc la participation. Dans le meilleur des cas, c’est une culture qui valorise fondamentalement la différence et qui vise la participation – autant que possible. Trois facteurs sont essentiels à cela : une attitude réfléchie et inclusive, de l’empathie et de la sensibilité de la part des collaborateurs. Les résultats de l’étude sont à votre disposition.

L‘enquête scientifique a examiné les défis et les barrières à l’inclusion ainsi que les facteurs encourageant la participation à l’intérieur et à l’extérieur des institutions. A ce propos, des limites possibles ont aussi été mises en évidence. Lors d’entretiens individuels et de groupe, environ 40 personnes (responsables de site, collaborateurs, clients) ont été interrogées. En complément, dans certains contextes particulièrement délicats (p. ex. centres de requérants d’asile et foyers pour enfants), des observations systématiques ont eu lieu. Les données ainsi récoltées ont été évaluées au moyen des directives méthodiques de la théorie ancrée (Grounded Theory) selon Strauss et Corbin.

Les personnes intéressées trouveront plus d’informations ici : résumé du rapport final. Sur demande, vous pouvez obtenir le rapport complet intitulé « Rapport final – Inclusion et participation – Documentation d’une enquête empirique sur des sites et des Postes (paroisses salutistes) sélectionnés en Suisse » (26 pages, disponible en français et en allemand).

C'est ainsi que l'inclusion réussit

S’engager sur le chemin de l’inclusion, malgré les nombreux défis, en prenant appui sur les trois facteurs (attitude, empathie et sensibilité) nécessite de la détermination et de la volonté de la part des collaborateurs et de l’ensemble des participants. Dans la pratique de l’inclusion, ce sont avant tout la flexibilité, la créativité et l’innovation qui sont essentielles – en particulier de la part des collaborateurs. Les résultats de l’étude peuvent, au moins en partie, être appliqués à d’autres institutions et organisations de Suisse.

L’inclusion vise à modifier les conditions-cadres de la société, en s’appuyant sur les droits humains de manière à ce que les personnes puissent, indépendamment de leurs conditions, participer dans tous les domaines de la vie (formation, travail, loisirs, etc.) de façon équitable et de la manière la plus autonome possible. C’est en faveur de cela que l’Armée du Salut s’engage depuis toujours avec détermination.

 

Contact

Daniel Röthlisberger
Directeur de l’Œuvre sociale
daniel_roethlisberger@armeedusalut.ch, tél. +41 31 388 06 17

Dr. Oliver Merz
Chef de projet « Inclusion et participation », responsable de la recherche
oliver_merz@armeedusalut.ch, tél. +41 31 388 05 91

Author: Œuvre sociale de l'Armée du Salut