Einen Hilfseinsatz leisten
Einen Hilfseinsatz leisten
Einen Hilfseinsatz leisten

S’engager à l’étranger

Le Développement international de l’Armée du Salut engage des personnes spécialisées (longue durée) ainsi que des volontaires (courte durée) dans ses pays partenaires.

Go for Exchange!

Collaborateurs spécialisés et/ou bénévoles

Le Développement international de l’Armée du Salut engage des personnes spécialisées (longue durée) ainsi que des volontaires (courte durée) dans ses pays partenaires. Ce que l’on appelle la coopération personnelle au développement est une forme de coopération internationale qui ne met pas l’accent sur l’argent ou la technologie, mais sur la rencontre fructueuse entre des personnes de différentes cultures.

 

Echange de compétences et confiance mutuelle

Un tel échange de connaissances réduit au maximum le risque d’une dépendance envers le pays donateur. En effet, « Go for Exchange » donne la part belle à l’échange personnel et professionnel. Par ailleurs, un tel engagement encourage un rapport de confiance durable et équitable, tant avec l’Armée du Salut sur place qu’avec d’autres partenaires.

Expériences importantes pour vous et pour nous

Les personnes actives dans nos pays partenaires sont les messagers d’une Suisse humanitaire, engagée et ouverte sur le monde. En partageant leurs expériences et connaissances, elles contribuent également à améliorer sans cesse nos projets et programmes et à déceler les problèmes éventuels.

Nos pays partenaires et les possibilités d’engagement

Selon la situation sécuritaire, nous proposons des interventions dans les pays suivants :

  • Amérique du Sud et Caraïbes : Brésil, Equateur, Haïti
  • Afrique : Afrique du Sud, Zambie, Zimbabwe, Kenya, Congo-Kinshasa (République démocratique du Congo), Congo-Brazzaville (République du Congo)
  • Asie : Myanmar et Philippines
Die Geschichte von Fiona Wagner

« Cela m’impressionne de voir comment les enfants font face à leur situation. »

« Je m’appelle Fiona Wagner, j’ai 26 ans et j’habite à Zurich. En ville, on a souvent l’impression de constamment devoir consommer. Mais avons-nous vraiment besoin de tout ça ? Comment se débrouillent les gens qui, dans d’autres pays, vivent dans la pauvreté ? Que pourrais-je faire pour aider des personnes défavorisées ? A la recherche de réponses à ces questions, je me suis portée candidate pour un engagement bénévole auprès de l’Armée du Salut. Je voulais faire quelque chose, non pas pour moi, mais pour aider mes semblables.

J’ai accompli un engagement de trois semaines dans deux foyers pour enfants aux Philippines. Les parcours tragiques de ces jeunes m’ont beaucoup touchée. En même temps, j’ai été impressionnée par l’attitude positive avec laquelle la majorité des enfants surmontaient leur situation difficile.

Cet engagement m’a motivée à chercher des possibilités et des domaines dans lesquels je peux participer socialement. »

Die Geschichte von Mathias Rudolf

« Mes vacances n’ont jamais été mieux investies. »

« Je m’appelle Mathias Rudolf, j’ai 28 ans et j’habite à Ostermundigen. Je travaille comme développeur de logiciel et la justice sociale me tient à cœur. Comme l’Armée du Salut est active dans le monde entier, je me suis renseigné sur les possibilités d’apporter ma contribution à l’étranger. Finalement, j’ai participé à un projet au Foyer pour enfants Joyville, aux Philippines.

Ma motivation était le désir de mettre mes compétences au service de Dieu et d’autres personnes et d’améliorer ainsi, à petite échelle, la justice sociale.

Je ne peux que recommander un tel engagement. Mes vacances n’ont jamais été mieux investies. Ce séjour m’a offert plus d’expériences positives et de bénédictions que ce que j’aurais pu imaginer. L’estime et la reconnaissance des enfants et de l’équipe m’ont profondément touché. J’ai aussi profité de cette possibilité idéale d’acquérir mes premières expériences dans le domaine du développement international. »