Un Parrainage thématique : Votre aide fait une différence !

Le système de parrainage de l’Armée du Salut Suisse permet de soutenir différents thèmes. Que vous choisissiez l’eau propre en Afrique, le savoir et la formation en Haïti, le soutien des enfants et des familles ou la formation dans le monde entier, votre parrainage apporte une précieuse contribution sur la durée.

Quelles informations me sont-elles destinées quant à mon parrainage ?

En tant que parrain ou marraine, vous aimeriez certainement savoir quelle différence votre don fait. Une fois par année, vous recevrez un rapport sur les progrès réalisés dans le(s) domaine(s) que vous parrainez ainsi que le rapport annuel du Développement International de l’Armée du Salut.

Vous pouvez cesser de parrainer un thème ou modifier votre parrainage à n’importe quel moment.

Savoir et formation pour Haïti

Un projet scolaire de l’Armée du Salut donne de réelles perspectives d’avenir à plus de 5000 enfants haïtiens.

L’accès restreint à la formation scolaire reste un obstacle essentiel au développement économique et social d’Haïti. Près de 30 pour cent des jeunes sont analphabètes. Actuellement, seul un enfant sur cinq peut fréquenter une école publique.

L’Armée du Salut remédie à la situation. Elle gère 47 écoles pour plus de 10 000 enfants dans des régions rurales et particulièrement pauvres d’Haïti et apporte une contribution essentielle à la formation de la population haïtienne. L’Armée du Salut Suisse soutient en particulier 22 de ces écoles accueillant plus de 5000 enfants, en construisant et en entretenant les bâtiments, en finançant les salaires et les formations continues des enseignants ainsi que les supports de cours et les livres scolaires. L’Armée du Salut Suisse intervient aussi pour les 25 autres écoles en fonction de leurs besoins.

Les écoles de l’Armée du Salut soutiennent l’égalité des chances entre les filles et les garçons, renforcent les compétences pédagogiques des parents au moyen de cours spécifiques et s’engagent pour un « vivre ensemble » sans violence. Grâce à cette aide, les écolières et écoliers de l’Armée du Salut réalisent de bons résultats scolaires et obtiennent de vraies perspectives d’avenir.

De l’eau potable pour l’Afrique

L’Armée du Salut met en œuvre des projets WASH au Kenya, en République du Congo, en Zambie, au Zimbabwe et en Afrique du Sud. Ces projets garantissent l’accès à l’eau potable à 250 000 personnes, dont à plus de 33 000 écoliers. L’acronyme « WASH » signifie « eau, installations sanitaires et santé » (Health).

Auparavant, les habitants des villages aujourd’hui soutenus par l’Armée du Salut devaient accomplir des marches de plusieurs kilomètres pour se procurer de l’eau, souvent de mauvaise qualité. Les projets WASH mettent à disposition des pompes captant les eaux souterraines, des équipements pour produire de l’eau potable à partir de l’eau de pluie, des nouvelles citernes à eau et des système d’irrigation ainsi que des canalisations pour produire des denrées alimentaires. Dans le cadre des projets, de nombreuses toilettes plus hygiéniques sont mises à disposition dans les villages et les écoles, et des cours d’hygiène préventive pour tous sont offerts.

L’Armée du Salut permet ainsi de réduire la pénurie en eau, d’améliorer la conscience en matière d’hygiène et la santé des gens dont elle assure les moyens de subsistance. Les projets prennent en considération les interrelations entre l’eau potable, les eaux usées, l’hygiène, l’alimentation et la santé de manière globale.

L’éducation dans le monde

L’Armée du Salut s’engage pour rendre possible une éducation prometteuse à tous les enfants et jeunes et favorise leur intégration dans la société.

Les parrainages permettent à l’Armée du Salut de couvrir les coûts d’exploitation de ses écoles et institutions qui accueillent des écolières et écoliers socialement défavorisés. Les parents n’ont souvent pas les moyens de payer les frais de scolarité pour leurs enfants. Les enfants et adolescents qui sont physiquement désavantagés obtiennent aussi une chance d’un avenir meilleur grâce aux possibilités d’éducation de l’Armée du Salut, comme les élèves de l’école pour aveugles de l’Armée du Salut en République du Congo.

L’Armée du Salut complète l’offre étatique par son offre de formation. Elle contribue ainsi à l’égalité des chances et offre un espoir véritable et des chances réelles d’un avenir meilleur à des enfants victimes d’exclusion sociale.

Une bonne formation permet aux enfants de s’intégrer dans la société et les protège de l’exclusion - grâce aux parrainages de l’Armée du Salut.

Soutenir les enfants et les familles

L’Armée du Salut soutient des enfants vivant dans des conditions difficiles dans le monde entier. De plus, elle accorde aussi l’aide nécessaire aux familles vivant dans la pauvreté.

Les enfants sont très vulnérables et ont souvent besoin d’une protection particulière. Le contact social essentiel des enfants et des jeunes est leur propre famille, qui leur offre un refuge et qui favorise leur développement.

L’Armée du Salut soutient des enfants vivant dans des conditions difficiles dans le monde entier, leur procure de la sécurité et favorise leur développement vers une personnalité saine. De nombreux enfants qui ne peuvent plus vivre chez leurs parents ou qui n’en ont plus trouvent un chez-eux dans les nombreux foyers pour enfants de l’Armée du Salut.

Par ailleurs, l’Armée du Salut accorde l’aide nécessaire aux familles vivant dans la pauvreté et à leurs enfants. Les parents bénéficient de conseils pédagogiques et psychologiques et, dans des cas exceptionnels, reçoivent aussi un soutien financier afin qu’ils puissent offrir la sécurité à leurs enfants. Des offres et des formations extrascolaires préparent les enfants à affronter le quotidien. Ces derniers apprennent comment se comporter avec d’autres enfants et renforcent leur estime d’eux-mêmes.

Avec son offre, l’Armée du Salut contribue au renforcement des relations au sein des familles. Les familles brisées entravent la formation des enfants, augmentent le potentiel de violence et conduisent à négliger les enfants.