Le passé des foyers

Erwachsener mit Teddybär

Les souffrances endurées, au siècle passé, par de nombreux enfants placés de force dans des foyers ou des familles d'accueil constitue un triste et honteux chapitre de l’histoire des placements d'enfants et d'adolescents.


Le groupe d’action en faveur des enfants placés (Aktionsgemeinschaft Verdingkinder) s’est fixé comme objectif de traiter, avec les victimes, ce pan de l’histoire suisse guère abordé. L’Armée du Salut se penche elle aussi sur le passé de ses foyers pour enfants. Elle souhaite offrir aux personnes ayant subi des injustices durant leur enfance ou leur adolescence dans une institution de l’Armée du Salut, la possibilité de venir à bout de ce vécu souvent accompagné d’un sentiment de honte et pour cela tu. L’Armée du Salut tient à être à l’écoute de ces personnes, à les comprendre et à les conseiller, et à demander pardon pour le comportement et les méthodes éducatives des collaborateurs et collaboratrices de l’époque.

Interlocuteur neutre

Sur la recommandation d’un rapport d’experts indépendants, l’Armée du Salut a mis en place un point de contact externe et neutre pour les personnes concernées, qui sera pris en charge par Nico Vital. Avant de prendre sa retraite, il était enseignant, psychologue de l'adolescence et a dirigé durant 34 ans le foyer pour enfants et adolescents Meiezyt à Wabern.

Pour les questions juridiques, Monsieur Vital collaborera avec Madame Regula Mader, avocate, médiatrice et ancienne préfète de la ville de Berne.

Les personnes concernées s’annonçant auprès du point de contact peuvent être certaines que leur témoignage de vie sera pris au sérieux et que leurs besoins, leurs souhaits et leurs attentes seront transmis à la Direction de l’Armée du Salut. Le point de contact est soumis au secret professionnel et toutes les informations, même celles qui concernent l’Armée du Salut, sont traitées de façon strictement confidentielle.

Point de contact
c/o Nico Vital
Seestrasse 31
2572 Mörigen

079 543 28 69
Per E-Mail kontaktieren